Quelle est la différence entre les pays SEAV et les pays ETIAS?

ETIAS pour les Canadiens
ETIAS pour les Canadiens
Bientôt, les voyageurs allant en Europe auront besoin d’une exemption de visa ETIAS, qui remplacera le régime de déplacement sans obligation de visa. ETIAS (Système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages) vise à optimiser la sécurité européenne.
ETIAS For Canada

Une exemption de visa détermine s’il est sécuritaire de laisser entrer un touriste pour éviter des incidents dangereux liés au terrorisme et à la santé publique. En 2025, ce programme sera activé avec une période d’essai de 6 mois, ce qui déterminera quels pays ETIAS vous pourrez visiter. Tout comme ETIAS, SEAV est un système d’autorisation de voyage électronique. Les deux exemptions de visa ont été établi à des fins de sécurité, pour éviter de laisser entrer des visiteurs indésirables.

Systèmes d’autorisation électronique dans les pays ETIAS

Aucun de ces systèmes étaient la norme dans les Amériques et en Europe. La caractéristique principale de l’exemption de visa est le fait que le passeport y est connecté électroniquement. Une fois approuvé, le détenteur a le droit de visiter le pays de destination, mais, bien sûr, tout en utilisant le même document de voyage que celui utilisé lors de l’application pour l’exemption. L’U.E. compte actuellement 60 pays dont les citoyens peuvent appliquer pour des systèmes d’exemption de visa, tandis que la version des États-Unis ne compte que 40 pays. Plusieurs pays sur la liste américaine sont européens, incluant le Royaume-Uni qui figure aussi dans la version européenne.

ETIAS et SEAV sont des documents digitaux. Un système de scannage rend l’authentification électronique plus rapide et plus sécuritaire et plus facile à vérifier. Cela facilite aussi la mise à jour des informations du détenteur du passeport en cas de changements de situation.

Lutte contre le terrorisme dans les pays ETIAS

La motivation première pour l’introduction des exemptions américaines et européennes de visas est de prévenir les attaques terroristes et d’identifier des personnes condamnées ou suspectées de terrorisme. Aujourd’hui, SEAV est obligatoire lors de déplacements par voie aérienne et maritime.

La possession de SEAV ne garantit pas qu’un visiteur pourra entrer aux États-Unis. C’est le personnel du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis qui le détermine. S’ils décident qu’un touriste présente un risque à la sécurité américaine, même s’il est un détenteur de SEAV, il ne sera pas permis sur le sol américain.

Le même principe s’applique ici: La possession d’ETIAS ne donne pas automatiquement le droit de voyager en Europe ou dans l’U.E et dans les pays Schengen.

Le personnel de la sécurité frontalière a le droit de refuser l’entrée à un détenteur d’ETIAS s’il y a une raison de croire que cette personne présente un risque à la sécurité ou à la santé ainsi que des risques de nature terroriste ou criminelle.
Différents seuils d’acceptation

Le processus d’application pour SEAV et ETIAS sont très similaires, mais le gouvernement américain est très strict concernant la sécurité. Même le moindre doute à propos du demandeur peut mener à un rejet. Si une personne a des antécédents criminels, elle obtiendra une exemption de visa européen plus facile qu’une exemption SEAV. Cela dépendra de la gravité du crime commis et la durée de la peine. Un casier judiciaire avec une courte peine pour une offense mineure ne posera pas de réel problème pour le formulaire d’application ETIAS, mais ce n’est pas ainsi aux États-Unis.

Une visite dans une zone de conflit reliée au terrorisme est aussi un obstacle dans la version américaine de l’exemption de visa. Les voyageurs qui ont des troubles de santé physique ou mentale sévères, ou qui souffrent de maladies infectieuses et contagieuses pourraient avoir à se soumettre aux autorités américaines.

Applications identiques

Dans les deux cas, un demandeur doit compléter un questionnaire avec exactitude et honnêteté.

Renseignement typiquement requis pour la SEAV et l’ETIAS:

• Prénom/nom de famille, adresse, nationalité, date et lieu de naissance;
• Détails du passeport, date de délivrance et date d’expiration, numéro de passeport, pays de délivrance;
• Coordonnées, courriel et numéro de téléphone.

ETIAS et SEAV incluent des sections reliées à:

• Séjours précédents et pays visités;
• Casier judiciaire et détails à propos de la condamnation et de la peine purgée;
• État de santé er information concernant certaines conditions ou maladies énumérées.

Le contrôle frontalier vérifiera minutieusement toutes les applications par rapport à plusieurs banques de données de sécurité et criminelles. Les demandeurs ont le droit de recours immédiatement après un rejet, mais ceci pourrait ne pas être accepté si le demandeur a fourni des informations erronées concernant des activités criminelles ou terroristes, ou concernant des maladies graves.
Validité et prix

ETIAS

Les détenteurs ont droit à des entrées et sorties multiples dans les zones européennes, mais ils sont limités à 90 à 180 jours. ETIAS est valide pendant trois ans.

SEAV

Les détenteurs de SEAV peuvent rester aux États-Unis pour un maximum de 90 jours, en un seul bloc ou divisés parmi plusieurs visites. Cette régulation s’applique aussi aux voyages au Canada. SEAV est valide pendant deux ans et est beaucoup plus dispendieuse. Les détenteurs de SEAV doit indiquer sur le formulaire d’application qu’ils acceptent de fournir des données biométriques au Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis à leur arrivée.

Conclusion

Il y a plusieurs similarités entre SEAV et ETIAS, bien que chacun soit unique. Une grande similarité est qu’elles sont des autorisations à voyager à court-terme pour un transit, comme touriste et à des fins professionnelles. Elles ont des prix différents, des durées, des exigences et, bien sûr, des admissibilités différentes. Néanmoins, leur but principal est d’offrir des fonctions de sécurité améliorée ainsi qu’une source additionnelle de revenu gouvernemental.

Autres nouvelles

Le Canada se prépare pour ETIAS Europe

À partir de 2025, le monde se prépare à lancer l’exemption de visa. ETIAS Europe remplacera le système actuel qui sera nécessaire pour des voyages à court-terme en Europe. Le Canada abolira aussi les voyages sans visa. L’avantage principal du système d’autorisation et de voyage est la sécurité et la sureté des touristes qui voyagent vers le pays de leur choix, ainsi que celle des hôtes qui accueilleront les voyageurs. En utilisant ETIAS, toute la documentation soumise est vérifiée et comparée par rapport à plusieurs banques de données, ce qui aidera à diminuer les risques de migration illégale, d’activités terroristes et d’autres circonstances déplaisantes. Au fur et à mesure que nous nous approchons de 2025, l’attrait envers ETIAS grandira de plus en plus chez les voyageurs qui planifient visiter l’Europe et qui s’informent des nouvelles procédures.
ETIAS pour les Canadiens
ETIAS pour les Canadiens

Règlements concernant la COVID-19 actualisés pour les citoyens canadiens

Pour améliorer la sécurité de la population et des voyageurs, les pays européens se sont entendus sur des règlements reliés à la pandémie. Les États membres actualisent régulièrement l’information à propos des changements concernant la pandémie pour ceux qui désirent voyager en Europe. Chaque pays a une politique individuelle, donc il est recommandé de lire l’information minutieusement avant de planifier un voyage. Après la propagation du variant Omicron, certains pays ont resserré les règles pour les voyageurs. Il est crucial que les voyageurs qui entrent dans la zone Schengen, pour quelle que soit la raison, suivent les règles concernant la COVID-19 pour éviter des problèmes. Les États membres de l’Europe établiront une approche humaine à partir du mois de février.
ETIAS pour les Canadiens
ETIAS pour les Canadiens

Quels sont les avantages qu’ETIAS aura pour l’Europe et pour les citoyens canadiens?

Aujourd’hui, des citoyens de 60 pays jouissent de déplacements sans obligation de visa pour voyager en Europe. À partir de 2025, tous les visiteurs devront s’enregistrer et recevoir une autorisation ETIAS avant leur départ vers la zone Schengen pour pouvoir y retourner à multiples reprises pendant les trois ans suivant la réception de l’autorisation. Les citoyens canadiens peuvent s’enregistrer en ligne sur Formulaire d’exemption de visa ETIAS. Ils recevront une autorisation approuvée ou un rejet ainsi qu’un courriel contenant tous les documents nécessaires. Le visiteur avec ETIAS aura le droit de rester dans la zone Schengen à multiples reprises pour 90 jours, et ceci, à chaque 180 jours. L’exemption de visa ETIAS a des avantages pour l’Europe et ses visiteurs, incluant les voyageurs canadiens. Par exemple, vous pouvez voyagez dans n’importe quel pays Schengen en Europe à plusieurs reprises en autant que le voyage soit à l’intérieur de la période de 90 jours. Vous pouvez appliquer à nouveau pour ETIAS trois mois après que la période initiale de voyage de 90 jours soit terminée.
ETIAS pour les Canadiens
ETIAS pour les Canadiens

    Soyez avertis!

    Inscrivez-vous pour recevoir une notification aussitôt qu’ETIAS devient obligatoire pour voyager en Europe.

    Vos données sont entre bonnes mains.
    Politique de confidentialité